vendredi 23 août 2013

1 peu de lecture 5

Ici vous trouverez de quoi lire sur plusieurs themes different

Sommaire:
                                          1 , Le criminel c'est l'electeur!

                                          2 ,  Le genocide voilé de Tidiane n'Diaye  extrait


1 peu de lecture : 1  2   3   4


 1 , Le criminel c'est l'electeur!


Placard anti-électoral, 1er mars 1906.
Publié par l’anarchie n°47 et signé Albert Libertad.


C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.

Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?

Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.

Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?

Tant que tu n’as pas compris que c’est à toi seul qu’il appartient de produire et de vivre à ta guise, tant que tu supporteras, - par crainte,- et que tu fabriqueras toi-même, - par croyance à l’autorité nécessaire,- des chefs et des directeurs, sache-le bien aussi, tes délégués et tes maîtres vivront de ton labeur et de ta niaiserie. Tu te plains de tout ! Mais n’est-ce pas toi l’auteur des mille plaies qui te dévorent ?

Tu te plains de la police, de l’armée, de la justice, des casernes, des prisons, des administrations, des lois, des ministres, du gouvernement, des financiers, des spéculateurs, des fonctionnaires, des patrons, des prêtres, des proprios, des salaires, des chômages, du parlement, des impôts, des gabelous, des rentiers, de la cherté des vivres, des fermages et des loyers, des longues journées d’atelier et d’usine, de la maigre pitance, des privations sans nombre et de la masse infinie des iniquités sociales.

Tu te plains ; mais tu veux le maintien du système où tu végètes. Tu te révoltes parfois, mais pour recommencer toujours. C’est toi qui produis tout, qui laboures et sèmes, qui forges et tisses, qui pétris et transformes, qui construis et fabriques, qui alimentes et fécondes !

Pourquoi donc ne consommes-tu pas à ta faim ? Pourquoi es-tu le mal vêtu, le mal nourri, le mal abrité ? Oui, pourquoi le sans pain, le sans souliers, le sans demeure ? Pourquoi n’es-tu pas ton maître ? Pourquoi te courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pourquoi es-tu l’inférieur, l’humilié, l’offensé, le serviteur, l’esclave ?

Tu élabores tout et tu ne possèdes rien ? Tout est par toi et tu n’es rien.

Je me trompe. Tu es l’électeur, le votard, celui qui accepte ce qui est ; celui qui, par le bulletin de vote, sanctionne toutes ses misères ; celui qui, en votant, consacre toutes ses servitudes.

Tu es le volontaire valet, le domestique aimable, le laquais, le larbin, le chien léchant le fouet, rampant devant la poigne du maître. Tu es le sergot, le geôlier et le mouchard. Tu es le bon soldat, le portier modèle, le locataire bénévole. Tu es l’employé fidèle, le serviteur dévoué, le paysan sobre, l’ouvrier résigné de ton propre esclavage. Tu es toi-même ton bourreau. De quoi te plains-tu ?

Tu es un danger pour nous, hommes libres, pour nous, anarchistes [sic]. Tu es un danger à l’égal des tyrans, des maîtres que tu te donnes, que tu nommes, que tu soutiens, que tu nourris, que tu protèges de tes baïonnettes, que tu défends de ta force de brute, que tu exaltes de ton ignorance, que tu légalises par tes bulletins de vote, - et que tu nous imposes par ton imbécillité.

C’est bien toi le Souverain, que l’on flagorne et que l’on dupe. Les discours t’encensent. Les affiches te raccrochent ; tu aimes les âneries et les courtisaneries : sois satisfait, en attendant d’être fusillé aux colonies, d’être massacré aux frontières, à l’ombre de ton drapeau.

Si des langues intéressées pourlèchent ta fiente royale, ô Souverain ! Si des candidats affamés de commandements et bourrés de platitudes, brossent l’échine et la croupe de ton autocratie de papier ; Si tu te grises de l’encens et des promesses que te déversent ceux qui t’ont toujours trahi, te trompent et te vendront demain : c’est que toi-même tu leur ressembles. C’est que tu ne vaux pas mieux que la horde de tes faméliques adulateurs. C’est que n’ayant pu t’élever à la conscience de ton individualité et de ton indépendance, tu es incapable de t’affranchir par toi-même. Tu ne veux, donc tu ne peux être libre.

Allons, vote bien ! Aies confiance en tes mandataires, crois en tes élus.

Mais cesse de te plaindre. Les jougs que tu subis, c’est toi-même qui te les imposes. Les crimes dont tu souffres, c’est toi qui les commets. C’est toi le maître, c’est toi le criminel, et, ironie, c’est toi l’esclave, c’est toi la victime.

Nous autres, las de l’oppression des maîtres que tu nous donnes, las de supporter leur arrogance, las de supporter ta passivité, nous venons t’appeler à la réflexion, à l’action [sic].

Allons, un bon mouvement : quitte l’habit étroit de la législation, lave ton corps rudement, afin que crèvent les parasites et la vermine qui te dévorent. Alors seulement du pourras vivre pleinement.

LE CRIMINEL, c’est l’Electeur !

Albert Libertad

***************************************************************
 Le genocide voilé de Tidiane n'diaye  extrait

   Les déportés africains ont été soumis, dans le monde arabo-musulmans, a des conditions d'exploitation et de survie comparables a un génocide méticuleusement préparé.
  Il y eut bien sur la privation de liberté et le travail forcé.Mais cette déportation fut aussi - et dans une large mesure- une véritable entreprise programmée de ce qu'on pourrait appeler "une extinction ethnique par castration massive" . Déjà au chapitre du mépris envers les Africains, l'historien Ibn Khaldun ecrivait: 
-"Les seuls peuples a accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un degré inférieur d'humanité,leur place étant plus proche du stade animal."
La questions qui se posait  donc était de savoir comment faire pour que ces"animaux" ne se reproduisent pas en terre arabo-musulmanes.Car, dés les débuts de cette traite, les négriers voulaient empêcher qu'ils ne fassent souche. Comme ils ne s'embarrassaient pas de considérations métaphysiques, la castration leur parut une solution bien pratique.Ainsi, dans cette entreprise d'avilissement d’êtres humains, si les Arabes destinaient la plupart des femmes noires aux harems, ils mutilaient les par des procédés très rudimentaires et qui causaient une effroyable mortalité.
  
  Cependant il est un fait: depuis des temps fort anciens les eunuques étaient une "denrée" recherchée dans le monde arabe.Les premières victimes furent slaves, massivement capturées par des chrétiens, au mépris des excommunications,puis vendues par les Vénitiens ou les Marseillais aux notables d’Égypte.C'est a l’époque carolingienne qu'eurent lieu ces razzias auprès des peuples installés dans la majeur partie de l'Europe centrale et orientale.Le motif en était qu'ils étaient des Païens.Dés le Xe siècle,les monarque saxons Henri l'Oiseleur et Otton 1er ,par exemple,non seulement encourageaient ces entreprises bestiales, mais y participaient activement.C'est a cette époque que le mot latin "slavus", désignant les Slaves, va etre progressivement remplacé pas "sclavus", qui donneras "esclave" et désignera les européens privés de liberté et considérés comme des "biens meubles" dans le monde musulman.

  Cela a la grande satisfaction d'Ibn al-Fakih, géographe et poète arabe qui vivait au Xe siècle et trouvait que asservissement de peuples non musulmans etait parfaitement naturel:
  -"De la mer Occidental, arrivent en Orient les esclaves hommes, Romains, Francs, Lombards et les    femmes romaines et andalouses."
 Un autre savant arabe, Ibn Haukal , auteur de traités de physique, de médecine et de grammaire au XIIe siècle, d'ajouter:-"Le plus bel article importé de l'Espagne sont ces esclaves, des filles et de beaux garçons qui ont été enlevées dans le pays des Francs ou de Galice.Tous les eunuques slaves qu'on trouve sur la terre sont amenés d'Espagne et aussitôt qu'ils arrivent, on les châtre."
  Et ils alimentaient alors massivement un commerce prolifique entre Venise et l'empire Arabe au sud de la méditerranée.Une époque et des pratiques immortalisées par le "quai des esclaves" a venise, le Maure et le Ghetto s'enrichissait la Serenissime...Pour ce qui est des eunuques, il y eut donc, et au commencement, les jeunes slaves emmenés de force en Espagne pour y subir l'amputation qui les privait de leur virilité.Mais cette source d'eunuques blancs allait très vite tarir avec l’apparition d’états puissants en Europe et l’arrêt de l’expansion musulmane aux Pyrénées.
 En fait trois facteurs déterminants mirent fin a la traite des blancs:
-1 La Russie en soumettant les Tatars et en contrôlant la Crimée empêcha la poursuite de la traite.
2 En colonisant le monde musulman, les Européens luttèrent activement contre l'esclavagisme.
3 La Turquie, sous la pression des Européens, abandonna la traite des blancs.

   Le "déficit blanc" allait cependant être largement compensé par un approvisionnement accru en esclaves venus du continent Noir. Ainsi la traite négrière arabo-musulmane ne sera que le prolongement généalogique de la traite trans européenne.Car le trafic finira par tabler sur la facilité en se reportant sur les peuples du continent Noir.Peuples que les Arabo-musulmans considéraient comme naïfs et dépourvus de moyens de défense efficaces.
  Durant des siècles, une énorme ponction d'hommes et d'enfants noirs -destinés a devenir eunuques- seras ainsi pratiquée dans la plupart des pays Africains...

Suite:


ou dans une bonne librairie...
***********************************************************

  1 peu de lecture : 1  2   3   4


lundi 19 août 2013

Fetes et traditions Païennes






-Samhain

Date : 31 octobre
Jour de l’an. Ouverture entre le monde des vivants et celui des morts.

* La fête la plus sacrée. Elle marque la fin et le début de l'année des sorciers. C'est le temps du repos, ou la nature s'endort pour renaître au printemps. Ce jour est l'ouverture entre le monde des morts et des vivants est ouvert.
 Marquant le début de la saison de la Nuit, Samhain est dit d'être la nuit où les mondes sont les plus proches. C'est le moment où la barrière entre le monde des morts et les vivants est la plus fine où les communications se font le plus facilement. C'est le temps de penser aux êtres qui sont de l'autre côté, de leur dire que tout ce passe bien de ce côté-ci.

* Symbolisme: Fin de la vie. Jour de l'an Wicca
* Rituel: Hommage aux morts, divination, aliments laissés dehors pour les morts
* Couleurs: Rouge , noir , orange , blancs...
* Symboles associés: citrouilles, pommes, crânes, Terre noire, l'oeuvre au noir des alchimistes
 *Pierres: toutes les pierres noires comme l'obsidienne, l'onyx, le jais,  l'agate, et la cornaline



-Yule



Date : 21 décembre
Solstice d’hiver. C’est la nuit la plus longue de l’année.

 Yule est une fête d'hiver, anciennement une célébration païenne pour les peuples germaniques. Elle a été associée aux fêtes de Noël dans les pays nordiques depuis la christianisation des peuples

* Cette date marque la nuit la plus longue de l'année. Les anciens craignaient que le soleil ne revienne plus et que l'univers reste plongé dans l'obscurité.
* Symbolisme: le feu secret qui couve sous la Terre et prépare le renouveau. Fête solaire
* Rituel: Renouvellement des feux. Fête du Dieu en gestation, Dieu souterrain principe du Feu secret qui couve dans les profondeurs
* Couleurs: rouge et vert
* Symboles associés. Arbre en pot, couronne de sapin; bûche de Yule



-Imbolc



Date : 1 février
Célébration du Soleil et de la Lumière.

* C'est le retour du soleil. L'avant-printemps.
* Symbolisme: Le Feu qui croît , la semence. Festival de la Lumière mais aussi parfois fête de la démesure et de la folie comme dans le carnaval.
* Rituel: Plantation rituelle de semences, nettoyage rituel, on brûle ce qui est devenu inutile
* Couleurs: blanc, vert et blanc, bleu
* Symboles associés.Fleurs de saison,le balai, les chandelles, les crêpes symboles solaires.

 Imbolc est une fête religieuse celtique irlandaise, qui est célébrée le 1er février de notre calendrier dans l'hémisphère Nord et le 1er août dans l'hémisphère Sud, soit au début du mois d’anagantios selon le calendrier de Coligny dans la mythologie celtique. C'est la fête sur laquelle les sources littéraires médiévales sont les plus faibles.

Le sens du nom est « lustration », il s’agit donc d’une purification qui prend place à la fin de l’hiver.

Elle pourrait avoir pour fondement un culte lié à la fécondité.


-Ostara



Date : 20 mars 2013
Equinoxe de printemps. Célébration de la faune et de la flore.

* Arrivée officielle du printemps. Le temps des semailles, de la préparation de la terre. L'arrivée du printemps signifiait la croissance des plantes et la naissance des animaux.
* Symbolisme: Victoire sur l'hiver, renaissance du Dieu Soleil et fertilité de la Terre Mère, Equilibre du jour et de la nuit.
* Rituel: Rituel de la naissance ( oeuf cosmique), équilibre
* Couleurs: Blanc
* Symboles associés: jeunes pousses, nid de mousse, lièvre comme symbole de la fécondité.

 Ostara est une fête païenne célébrée aux alentours du 21 mars (c’est-à-dire au moment de l'équinoxe de printemps) par les membres de la Wicca mais aussi plus généralement du paganisme. Il symbolise le renouveau de la vie et de la terre, après un hiver froid et dur, et le retour de la Déesse sous son visage de jeune fille et d'amante. Son équivalent anglo-saxon est Eostre.

Symbolisme et rituel

Ostara est célébré à l'équinoxe de printemps, quand le jour et la nuit sont égaux. Il est considéré comme le point culminant de la saison printanière, quand la vie s'éveille dans toutes les directions. Comme Imbolc, Ostara est un Festival de l'aube et de la vie croissante. Ostara vient du mot Germain "Ost" ou "Est", une référence pour l'aube et la vie renouvelée. Les rituels d'Ostara célèbrent la vie renouvelée sous plusieurs formes : on peint des oeufs, symboles de renaissance, avec des couleurs vives et on les utilise dans des rites sacrés avant de les manger. Les bébés animaux, spécialement les poussins, canetons, et lapereaux, sont tous symboliques de la saison. Le Lapin, ancien symbole de la Lune, représente le renouvellement de la fertilité de la Terre.


-Beltane



Date : 30 avril 2013
Walpurgis. Célébration des esprits et de la vie.

* Fête spéciale, dédiée aux fées et esprits magiques. Une fête païenne où lrègne l'ivresse des sens et de la vie.
* Symbolisme: Mariage du Dieu et de la Déesse, célébration de l'Amour. L'union d'un couple humain devient l'écho de l'union divine. Célébration des nouvelles vies.
* Rituel: Mât phallique, feu de joie, rituel qui célèbre les épousailles du Dieu et de la Déesse
* Couleurs: Blanc
* Symboles associés: Symboles phalliques, cannes de sorciers, mâts de mai, miroirs, Danse et feux de joie

 Beltain est la troisième des quatre grandes fêtes religieuses de l’année celtique protohistorique, fêtée le 1er mai. Elle vient après Samain et Imbolc et marque la fin de la saison sombre et le début de la saison claire. Elle est en rapport avec Belenos, Lug et Belisama. Le principal rituel de Beltaine consiste en des feux allumés par des druides où le bétail passait afin qu'il soit protégé des épidémies pour l'année à venir.

 Elle marque le début de la saison estivale et a lieu à la pleine lune de mai. Contrairement à Samain, Beltaine n'est pas une fête des trois fonctions de la société celtique. C’est une fête sacerdotale, en Gaule elle est en rapport avec Belenos (avatar du dieu primordial Lug sous forme de la lumière) et Belisama (« la Très Brillante », parèdre du précédent) et dont le sens est « feu de Bel ». En Irlande, c’est à cette date que sont arrivés les différents occupants de l'ile, si on se réfère au Lebor Gabála Érenn (le Livres des conquêtes de l'Irlande). C'est donc une fête de renouveau1.

Beltaine marque une rupture dans l’année, on passe de la saison sombre à la saison claire, lumineuse, c’est aussi un changement de vie puisque c’est l’ouverture des activités diurnes : reprise de la chasse, de la guerre, des razzias, des conquêtes pour les guerriers, début des travaux agraires et champêtres pour les agriculteurs et les éleveurs. En ce sens, elle est l’antithèse totale de la fête de Samain. Beltaine est la période de prédilection pour les rites de passage entre les périodes froide et chaude, entre l’obscurité et la lumière, entre la mort psychique symbolique et la renaissance spirituelle. De manière générale, Beltaine est la fête du changement du rythme de vie. Du rythme hivernal, on passe au rythme estival. La fête marque ce passage tant physiquement que spirituellement. Les rites anciens d’enfermement dans les chambre des dolmens se passaient peut-être durant la nuit de Beltaine.

Les récits insistent sur les feux allumés par les druides, prononçant des incantations magiques pendant que l’on fait passer le bétail entre ces feux, afin de le protéger des épidémies pour toute l'année. Le « feu de Bel » (Belemos) est un feu de purification bénéfique que les druides étaient censés créer par leur magie et leurs incantations. Le Feu de Beltaine est puissant, sacré et fort, celui qui l’allume doit être une personne de pouvoir. Beltaine est l’exaltation du feu, élément druidique par excellence. On suppose que l'assemblée des druides dans la forêt des Carnutes, attestée par César dans La guerre des Gaules, se tenait à l’époque de Beltaine. Des sacrifices d'animaux avaient lieu à l'époque de Beltaine tout comme à Samain, ils étaient offerts en offrande aux dieux.

Les philologues se plaignent d’une documentation lacunaire et de sources incomplètes sur l’Antiquité de cet événement, alors que le folklore du 1er mai est abondant. De génération en génération, le folklore s’est emparé de Beltaine comme des autres fêtes celtiques et il en reste quelques usages comme la danse autour d’un mât de mai (un grand poteau planté dans le sol, symbole phallique, avec des rubans de toutes les couleurs attachés en son sommet, chaque participant tournant autour du mât avec un ruban dans la main), la pratique de la divination, les rituels de protection des maisons, les cueillettes de plantes (en particulier des orties), les sauts au-dessus des feux pour s’assurer bonheur et fertilité… Lors de la nuit du premier mai, le peuple évitait les lieux « fréquentés » par les fées et autres créatures du Petit Peuple parce que le voile entre leur monde et le nôtre est plus fin lors de la nuit de Beltaine.


-Litha



Date : 21 juin 2013
Solstice d’été. C’est la journée la plus longue de l’année.

* Feux de joie, célébrations de l'abondance. Le soleil règne en maître. Festival le plus important de ceux qui vénéraient le dieu Soleil.
* Symbolisme: pouvoir intense, magique
* Rituel: feu de joie, cueillette des herbes magiques qui serviront toute l'année
* Couleurs: Blanche, or
* Symboles associés: armoise, millepertuis, miroir captant le soleil ou une flamme

Litha est une fête païenne. C'est le solstice d'été, la fête de la mi été, opposé de Yule, c'est aussi le jour le plus important de l'année pour les anciens cultes solaires.

Son nom apparaît dans le De temporum ratione de Bède le Vénérable où il donne les noms anglo-saxons des mois1. Cette période serait propice à la magie telle que l'amour, la guérison, la protection... le Pouvoir est intense. Dans le calendrier des fêtes de la wicca il y a vingt et une célébrations, dont Litha. Ce sont les quatre sabbats majeurs (Samhain, Imbolc, Beltaine et Lugnasadh), les quatre sabbats mineurs aux solstices et aux équinoxes (Yule ou solstice d'hiver, Ostara ou équinoxe de printemps, Litha ou solstice d’été, Mabon ou équinoxe d'automne). Traditionnellement, les mages récoltent les herbes magiques en cette journée qui est aussi la plus longue de l'année.

Cette fête correspond à la fête de la Saint Jean pour les chrétiens. C'est la fête de la renaissance et de la fertilité.
Histoire

Le dieu et la nature sont à l'apogée de leur force; il règne en seigneur de la forêt sur un trône de bois vert. La terre nage dans la fertilité, ce jour est célèbre car le soleil est à son zénith, mais il rappelle son futur déclin. Le dieu du chêne combat le dieu du houx qui va remporter la victoire et régner jusqu'à Yule. Les jours raccourcissent. Le voile entre les deux mondes est aussi mince qu'à Samhain, on peut donc rencontrer des représentants du "petit peuple" et les esprits des morts peuvent plus facilement traverser la frontière. La légende raconte que si l'on marche accidentellement sur du Millepertuis le soir de Litha, on peut se retrouver au pays des fées.


-Lugnasadh



Date : 1 août 2013
Fête de repos et de partage.

* Premières récoltes, le temps du repos avant les vendanges. Fête joyeuse où l'on profite de l'été, tout en sachant que l'automne arrive.
* Symbolisme: Récolte des fruits. Première victoire manifeste de l'ombre sur la Lumière. Amitié et partage
* Rituel: Célébration des premières récoltes. On récolte ce que l'on a semé
* Couleurs: Rouge et orange
* Symboles associés: pain de fantaisie, céréales, poupées ou couronnes de paille et de blé que l'on garde comme symbole d'abondance et de partage

 Dans la mythologie celtique irlandaise, Lugnasad (en irlandais moderne Lúnasa, qui est le nom du mois d’août) est une fête religieuse dont le nom signifie « assemblée de Lug », le dieu-roi qui représente la Souveraineté et l’Homme primordial. Elle a lieu au début du mois d’Elembivios du calendrier de Coligny (approximativement vers le 1er août du calendrier grégorien dans l'hémisphère Nord et le 1er février dans l'hémisphère Sud), symboliquement pendant la période des récoltes.
Description

Il s’agit de la fête du roi dans sa fonction de redistributeur des richesses et d’équité, sous l’autorité des druides. C'est une trêve militaire qui célèbre la paix, l’amitié, l’abondance et la prospérité du royaume. Elle est obligatoire et réunit les trois classes (sacerdotale, guerrière et artisanale) de la société celtique.

Elle est décrite comme une foire de commerce, mais aussi une occasion de régler les contentieux, de célébrer des mariages, d’entendre des poètes et des musiciens. S’il n’y a pas de cérémonie religieuse, on y fait des jeux et des courses, similaires aux Olympiades grecques.

L’équivalent gaulois est le « Concilium Galliarum » : l’assemblée des Gaules.

-Mabon



Date : 22 septembre
Equinoxe d’automne. Célébration de la Nature.

* Temps des récoltes. Un temps sacré, car il produit le nécessaire pour les durs mois à venir C'est aussi le moment où on récolte le fruit de la vigne symbole de vie .
* Symbolisme: Mystère des cycles de la vie et du sacrifice
* Rituel: hommage aux fruits, dispersion des feuilles. Moment de partage . La puissance de la Nature s'intériorise dans le fruit.
* Couleurs: rouge et brun,
* Symboles associés. : fruits secs, vin

vendredi 19 avril 2013

Banque

mise a jour 19/07/2013

Ici seront regrouper les articles concernant nos 'gentilles' banques..

******************************************************************
***************************************************************
Révélations sur la plus grande faillite bancaire française
  L’histoire de Dexia est ponctuée de chiffres astronomiques et celui-ci ne l’est pas moins. Dans un rapportr, la Cour des comptes estime à 6,6 milliards d’euros le coût pour la France et, par ricochet, le contribuable. Ce fardeau se répartit entre l’Etat, à hauteur de 2,72 milliards d’euros, et la Caisse des Dépôts pour les 3,9 milliards restants. Selon les sages de la rue Cambon, le coût est « au moins équivalent » pour la Belgique, qui ne faisait toutefois pas partie de leur champ d’investigation pour comprendre les raisons de l’échec du sauvetage de la banque franco-belge.Ce qui en fait un sinistre à plus de 13 milliards d’euros.

La mauvaise nouvelle selon les sages de la rue Cambon, c’est que la facture pourrait s’alourdir. « Les risques perdureront jusqu’au débouclage du dernier emprunt, dans quarante ans », soulignent-ils. La Cour des comptes dit ainsi tout haut ce que beaucoup reconnaissent tout bas : le plan de résolution de Dexia a beau avoir été jugé robuste par ses promoteurs, « les hypothèses sur lesquelles il repose n'en sont pas moins fragiles. Si le scénario macroéconomique et financier prévu, qui suppose une sortie de crise rapide, ne se réalise pas, il n’est pas exclu qu’une recapitalisation doive à nouveau intervenir, ce qui entraînerait un nouveau coût pour les finances publiques », ­conclut la Cour des comptes.
La « fragilité » du modèle de Dexia pointée du doigt

Celle-ci s’inquiète aussi de l’héritage des prêts structurés dits sensibles, dont l’encours représente 10,5 milliards d’euros dans le bilan de la SFIL, la nouvelle entité publique qui produit les prêts aux collectivités locales distribués par La Banque Postale. Dans ce contexte, la Cour des comptes recommande au gouvernement de prendre les mesures de validation législative nécessaires pour éviter que les collectivités locales ne contestent massivement leurs contrats de prêts, depuis que le tribunal de grande instance de Nanterre a jugé en février que l’absence de mention du TEG sur un fax invalidait celui du département de Seine-Saint-Denis

La Cour des comptes bat en revanche en brèche l’argument des anciens dirigeants de Dexia selon lequel la banque franco-belge a été la grande victime de la crise financière. « C’est avant tout la fragilité de son modèle, la faiblesse de sa gouvernance et les défaillances de la régulation et de la supervision qui expliquent que le groupe n’ait pas survécu aux crises de 2008 et 2011 », assène-t-elle. Fruit du rapprochement du Crédit Communal de Belgique avec le Crédit Local de France en 1987, Dexia n'a jamais constitué un groupe intégré mais plutôt une sorte de « confédération » difficile à appréhender globalement pour les superviseurs belge et français. La Cour des comptes tacle aussi la Caisse des Dépôts, qui « a toujours considéré sa participation comme non stratégique jusqu’au déclenchement de la crise. Ce choix est apparu critiquable à la Cour, car elle disposait tout à la fois d’un haut niveau d’expertise financière et d’une excellente connaissance du financement des collectivités territoriales ».

Dans ce contexte, la Cour des comptes estime qu’il est grand temps de « rechercher les responsabilités et de sanctionner les responsables ». L’institution s’offusque au contraire que plusieurs d’entre eux aient bénéficié d’avantages significatifs lorsqu’ils ont quitté le groupe. Pierre Richard, président du conseil d’administration, Axel Miller, directeur général, ou encore Bruno Deletré, ancien responsable des produits structurés chez Dexia, sont notamment dans le viseur. Au total six personnes ont ainsi bénéficié de retraites chapeaux pour un montant total de 20,6 millions d’euros. « Il est encore possible, jusqu’en 2014, d’exercer un recours en justice susceptible de réduire substantiellement les pensions de l’ensemble des bénéficiaires », selon Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes. Pour l’avenir, les sages de la rue Cambon se prononcent en faveur d’un régime de responsabilité pénale des dirigeants de banque et d’assureur lorsqu’ils ont délibérément pris des risques inconsidérés ayant entraîné des pertes, comme l’a récemment adopté l’Allemagne.
 
***************************************************
 Une bombe de 1.000 milliards d’euros pour les contribuables européens

 Eclipsée par la crise des dettes souveraines et par la récession des économies réelles, la crise des « subprimes » n’est pas une affaire classée. Détonateur de la bombe financière européenne, elle laisse une facture que les banques et les Etats européens ne sont pas près de régler. Pour se sauver, de grands établissements de crédit, paralysés par les créances douteuses et les actifs illiquides accumulés au fil des ans depuis 2007, ont constitué des « bad banks ». Bilan, six ans après le début de la crise financière : plus de 1.000 milliards d’euros d’actifs restent encore stockés dans ces structures de défaisance en Europe.
En amont, la création de ces dernières répond toujours à la nécessité de tirer un trait arbitraire sur les actifs toxiques et non stratégiques, pour que les activités cœur de métier restent attractives aux yeux des investisseurs. Mais les « bad banks » peuvent prendre différentes formes : une structure nationale rachetant des actifs aux banques privées, comme l’a fait l’Irlande avec la Nama (National Asset Management Agency) ; une banque insolvable nationalisée et séparée en « good bank » et « bad bank » ; et enfin une structure de cantonnement à l’intérieur d’un établissement privé.
Partie émergée de l’iceberg

C’est le schéma retenu par plusieurs banques françaises. Dont, en tête, Dexia. La « bad bank » de l’établissement franco-belge recensait fin mars 266 milliards d’euros d’actifs douteux gérés en extinction. Un record en Europe. Mais deux des poids lourds du secteur ont également eu recours à une « bad bank » interne. Natixis, la banque de financement et d’investissement du groupe coopératif BPCE, s’est doté en 2009 d’une GAPC (gestion active des portefeuilles cantonnés), regroupant 35 milliards d’actifs toxiques ou illiquides. Quatre ans plus tard, à la fin mars 2013, la banque n’en gérait plus « que » 13,5 milliards, misant sur la fermeture de sa GAPC à la mi-2014. La Société Générale suit une trajectoire analogue : sa « bad bank » Inter Europe Conseil, constituée début 2010 avec 35,5 milliards d’euros d’actifs douteux, en rassemblait 8,8 milliards à la fin de 2012.

Les plus de 1.000 milliards logés au sein des « bad banks » européennes ne constituent toutefois que la partie émergée de l’iceberg. Des centaines de milliards de créances douteuses et de fonds communs de créance, dont la valeur de marché s’est brutalement dégradée, figurent dans les livres des banques européennes. La banque de financement et d’investissement du Crédit Agricole, Cacib, n’a pas créé de « bad bank » et ne détenait plus, à la fin 2012, que 1,15 milliard d’actifs douteux en cours de cession.
Ces actifs dégradés, que les Etats, les banques et les marchés savent si mal évaluer, constituent-ils une bombe financière à retardement ? Une gestion à très long terme, en extinction ou au gré des opportunités de marché, permettra aux banques de digérer leurs erreurs. Mais elle pèse sur le dynamisme du secteur financier.

***********************************************
 Les banques utilisent les filiales offshore pour leur propre évasion fiscale

 Spécialiste du système bancaire, l'économiste Jézabel Couppey-Soubeyran a été auditionnée ce mercredi par la commission d'enquête du Sénat sur l'évasion fiscale. Elle souligne que l'implantation des banques dans les paradis fiscaux ne sert pas seulement les intérêts de leurs clients : les groupes bancaires eux-mêmes utilisent leurs filiales offshore pour «optimiser» leurs impôts, dont le taux implicite est en baisse par rapport aux années 1990.

En matière fiscale, les banques sont-elles de bonnes élèves ?
L’analyse de la contribution des banques aux recettes fiscales révèle que celle-ci n’a fait que s’affaiblir depuis le milieu des années 1990. De cette date à la veille de la crise, l’imposition des banques a été multiplié par 1,5. Mais leurs profits, eux, étaient multipliés par dix, en raison du fort développement de leurs activités. On a donc un taux d’imposition «implicite» en baisse. Et l’une des principales raisons de cette optimisation fiscale, c’est l’implantation des banques à l’étranger, et notamment dans les paradis fiscaux. L’autre explication, c’est le recours à la déductibilité des intérêts d’emprunts, à laquelle les banques ont beaucoup recours. Mais c’est en contradiction avec la volonté des régulateurs de sécuriser le système financier.
Il y a donc une «double utilité» aux filiales offshore ?

Tout à fait : ces implantations servent en partie les clients des banques, en partie les banques elles-mêmes. Pour les clients, cela ne devrait pas changer grand-chose en théorie, puisqu’ils sont censés déclarer leurs revenus en France – sauf à être en fraude sous couvert du secret bancaire. Mais les banques, comme les autres entreprises, peuvent tirer profit des différences de fiscalité entre les pays pour payer moins d’impôts.
Quelle est la solution ?

Il faut automatiser les échanges internationaux d’informations bancaires, au lieu du système «à la demande» qui prévaut aujourd’hui. Cela permettrait d’y voir clair quant aux comptes de particuliers et d’entreprises – y compris de banques – dans les paradis fiscaux. Mais pour ces dernières, il n’est pas forcément illégal de profiter des différences de fiscalité, via la création de filiales offshore. Tant que ces écarts existeront, les entreprises en profiteront. La transparence ne réglera donc pas tout : il faut aussi œuvrer à la convergence des systèmes d’imposition. Aux Etats de tirer les conséquences.
Vous vous plaignez des difficultés d’accès aux données...

Quand on s’intéresse aux activités des banques, il est essentiel de disposer de ces données : tarifications, rémunérations... Or, leur accès est très difficile. D’une part parce que les régulateurs ne sont pas assez exigeants vis-à-vis des banques, même si ce problème tend à se résorber. D’autre part, parce que les informations récoltées par les autorités financières – telles que la Banque de France – ne sont pas rendues accessibles. Il y a en France un problème de transparence, qui vient d’une culture différente de celle des pays anglo-saxons.

******************************************************************
Suisse : un banquier menace de révéler les noms de politiques français ayant un compte

Il affirme détenir une liste d'élus de premier plan - ministres ou anciens ministres - possédant un compte occulte. Et menace de révéler leurs noms...
Pierre Condamin-Gerbier, ex-cadre de la banque suisse Reyl, s'apprête peut-être à lâcher une bombe. Ce banquier, habitué des déclarations-chocs à la presse, témoigne ce jeudi soir dansComplément d'enquête (22 h 15 sur France 2). L'émission est consacrée à l'affaire Cahuzac. C'est la première fois qu'il s'exprime à la télévision française pour, dit-il, "briser un tabou". Selon lui, l'argent caché par Jérôme Cahuzac en Suisse est resté un secret bien gardé, car il ne serait pas le seul à avoir agi ainsi.

Pierre Condamin-Gerbier l'assure : une dizaine de personnalités politiques françaises "tout à fait connues" ont des comptes en Suisse. Certaines seraient ministres ou auraient déjà fait partie d'un gouvernement.
"Une hypocrisie française"
Le banquier a-t-il des preuves de ce qu'il affirme ? "J'ai des yeux, j'ai des oreilles", répond-il au journaliste qui lui pose la question. Tenu au secret bancaire tant qu'il travaillait pour la banque Reyl, il est désormais libre de s'exprimer. Et donc de révéler les noms de ces évadés fiscaux... Le banquier menace d'ailleurs de le faire. Il dit vouloir "faire la guerre à l'hypocrisie française". Par exemple en dénonçant ceux qui ont critiqué Jérôme Cahuzac, alors qu'ils dissimulent eux-mêmes de l'argent en Suisse.
Pierre Condamin-Gerbier a été entendu par les juges d'instruction à plusieurs reprises dans le cadre de l'affaire Cahuzac, l'ex-ministre du Budget ayant été client de la banque Reyl à l'époque où il y travaillait. Les juges Van Ruymbeke et Le Loire l'ont notamment interrogé fin avril sur d'éventuels contribuables français ayant eu un compte au sein de l'établissement. Il avait alors assuré que "jamais" il ne donnerait de noms
 
***********************************************************************
 Les paradis fiscaux britanniques s’engagent contre le secret bancaire
  «  Un tournant », selon le Trésor britannique. «  Une bonne nouvelle mais qui doit s’étendre à d’autres pays et concerner les sociétés écrans », selon l’association Tax Justice Network. Londres n’est sans doute pas au bout de ses peines pour lutter contre l’évasion fiscale dans sa sphère d’influence. Mais, alors que le gouvernement de David Cameron préside un G8 qui a mis le sujet au coeur de son agenda, il veut montrer qu’il fait des avancées.
Un accord de partage automatique d’informations bancaires a ainsi été annoncé hier entre, d’un côté, les îles Vierges britanniques, les Bermudes, Anguilla, Monserrat et les îles Turques-et-Caïques, et, de l’autre, le Royaume-Uni mais également la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. George Osborne a saisi cette occasion pour se féliciter que tous les territoires britanniques d’outre-mer et dépendances de la Couronne ayant un centre financier significatif partagent désormais la stratégie de transparence fiscale prônée par Londres. Les îles Caïmans avaient en effet signé un accord similaire avec ce G5 en avril. Quant à l’île de Man, elle promet de rejoindre cette initiative multilatérale, et Guernesey a manifesté un intérêt «  clair » à faire de même. Ne reste plus qu’à connaître la position de Jersey, qui a déjà promis d’échanger des informations avec le fisc britannique.

Londres a cherché à saisir l’opportunité du fameux règlement américain Foreign Account Tax Compliant Act (Fatca) pour en imposer sa propre version avec ses paradis fiscaux satellites.
« Un pas dans la bonne direction »
Concrètement, les noms, adresses, dates de naissance de détenteurs de comptes, le numéro de ces derniers, leur solde ainsi que les transactions effectuées seront automatiquement communiqués au G5 dans le cadre de l’accord. Nul doute que ces pays qui tentent d’éponger leur déficit budgétaire seront particulièrement intéressés par ce qui se passe aux îles Vierges, tout spécialement pointées du doigt lors de l’épisode de l’OffshoreLeaks du 4 avril dernier.
Les associations restent toutefois prudentes. Pour John Christensen, le directeur du Tax Justice Network, les «  aspects multilatéral et automatique de cet accord sont un pas dans la bonne direction ». Cependant, il faut étendre ce partage au-delà de l’OCDE sans quoi l’évasion fiscale se repliera sur des paradis plus éloignés. Surtout, «  il faut que les sociétés offshore, les trusts ou les fondations, et pas seulement les comptes personnels, soient également tenus à la transparence car ce sont eux qui assurent le gros de l’évasion fiscale en garantissant l’anonymat », explique-t-il.

***************************************************************
 Deutsche Bank, la banque la plus exposée aux produits dérivés dans le monde

  C’est la petite info de la semaine, qui est passée sous les radars, mais sur laquelle il faut revenir : la banque qui possède la plus forte exposition aux produits dérivés dans le monde n’est pas la JP Morgan, comme on le pensait, mais la Deutsche Bank. Comme l’indique son rapport annuel 2012, la banque est exposée à hauteur de, attention retour à la ligne :

55.605.039.000.000 euros, autrement dit 55.605 milliards d’euros, 55 mille milliards d’euros, ou 55,6 trillions d’euros, ouf.

Par comparaison, le PIB de l’Allemagne s’élevait à 2012 à 2.644 milliards d’euros, ce qui signifie que les engagements de la première banque du pays dans les produits dérivés sont vingt fois plus élevés que toute la richesse crée en un an dans la première puissance économique européenne. Converti en dollars, cela représente 72,8 trillions de dollars, soit un peu plus que la JP Morgan. L’Europe détient le record, la première banque au cœur du pays le plus solide, bravo !

Mais il ne faudrait pas s’inquiéter selon les comptables de la banque allemande, car tous ces engagements sont compensés et, au final, l’exposition nette ressort à 20,3 milliards d’euros seulement. C’est ce qu’expliquent les dirigeants des grandes banques lorsqu’on met ce sujet sur la table : les positions s’équilibrent. Quand un engagement est pris sur un produit dérivé, la banque achète une protection (la position inverse) pour se prémunir.

Mais au fait, à qui achète-t-elle cette protection ? A une autre banque… En réalité toutes les grandes banques se vendent des produits dérivés, ce qui signifie que si l’une d’entre elles fait faillite, toutes les autres plongent ! Les protections vendues par la banque en faillite s’évanouissent, et les autres banques voient leur exposition nette exploser et tombent également. C’est ce qui a failli se produire avec la faillite d’AIG en septembre 2008 qui était la contrepartie de nombreux établissements financiers, et qui a été sauvée en catastrophe par l’Etat américain. Le calcul de l’exposition nette est ainsi purement théorique. Les dépôts de la Deutsche Bank représentent un centième de ces 55,6 trillions d’euros de produits dérivés, Chypre à côté c’est de la rigolade.

Toutes les grandes banques se tiennent ainsi en équilibre sur une montagne de produits dérivés qui devient très friable en période de crise. Il y a tout de même un point positif dans cette affaire : le siège de la Deutsche Bank se trouve à Francfort, comme celui de la BCE, ainsi Mario Draghi n’aura que quelques rues à traverser en cas de problème.
Par Philippe Herlin - Chercheur en finance  
 ********************************************************
 C’est la crise, mais les salaires des banquiers augmentent : cherchez l’erreur !

 arfois, la recension des faits, bruts de décoffrage, vaut mieux que tous les commentaires savants. Reportez vous à la page 25 du quotidien économique Les Echos, paru ce mardi 30 avril. Titre : « Les rémunérations des dirigeants des banques françaises sont reparties à la hausse en 2012 ».

Ce n’est pas Marianne qui le dit, ce sont Les Echos, la bible des libéraux français. L’austérité est de mise partout : dans la gestion de l’Etat – qui impose des hausses d’impôts conséquentes et une réduction des dépenses publiques que certains jugent encore insuffisante ; dans les entreprises où la disette salariale dure maintenant depuis plus de 10 ans ; dans la majorité des foyers français où l’on tape dans les comptes d’épargne pour assurer les fins de mois. Partout, donc, sauf dans les banques.

Ainsi le salaire (fixe + variable) de Jean-Laurent Bonnafé, le patron de BNP Paribas, a progressé de 42,08% à plus de 2,8 millions d’euros. Celui de Frédéric Oudéa, son homologue de la Société Générale, a cru de 30,42% à près de 2,2 millions d’euros – et ce, alors même que le résultat de la banque chutait de 67,5%. Même chez BPCE (Banques Populaires - Caisse d’Epargne), le Pdg, François Pérol, voit sa rémunération augmenter de + 2,62% alors que le résultat de sa banque a perdu 19%.

Sous la pression de l’opinion publique anglaise, les banquiers britanniques ont fait des efforts de « modération.»  En Allemagne, toujours citée comme le modèle à suivre, les rémunérations des banquiers ont été « bridées ». En France, c’est Noël au moment des vacances de Pâques. Les patrons des banques françaises ne sont d’ailleurs pas seuls à se goinfrer pendant la crise : les 3000 traders de BNP-Paribas se sont ainsi répartis quelque 550 millions d’euros de bonus. Soit, en moyenne, 170.000 euros par personne.

En 2008, on ne s’est pas contenté de sauver les banques – et sans doute fallait-il le faire. On a aussi sauvé les banquiers. Cinq ans après le déclenchement de la Grande Crise économique, tout le monde se serre la ceinture… sauf eux !

Ne le répétez pas trop fort, on pourrait vous accuser de populisme, voire de « banquophobie ».
************************************************************************
Les épargnants ne sont plus protégés en Europe

 Plus le temps passe, plus on doit se rendre à l’évidence : Chypre a constitué une répétition générale, l’expérimentation d’un plan qui sera reproduit ailleurs. La déclaration de Jeroen Dijsselbloem, le président de l’Eurogroupe, qui a parlé de "modèle", avant de se rétracter, s’avère donc vraie.

La Commission européenne, et plus spécialement Michel Barnier, le commissaire en charge des banques, prépare en effet une directive qui mettra à contribution les dépôts de plus de 100.000 euros en cas de sauvetage bancaire. L’intention de départ est louable puisqu’il s’agit de ne plus mettre à contribution les contribuables, mais cet argument ne constitue-t-il pas qu’un prétexte ?

La directive prévoit qu’en cas de faillite d'une banque, les pertes seront d'abord épongées par les propriétaires et les actionnaires, suivis des créanciers "juniors" et "seniors" puis, en troisième rang, les déposants au-dessus de 100.000 euros. C'est seulement si l’ensemble de ces contributions s'avérait insuffisante qu'interviendrait l'argent public, à travers le fonds de secours européen, le MES

Voilà pour la théorie, qu’en est-il concrètement ? Lorsqu’une banque affiche de mauvais résultats, les actionnaires en ont déjà payé le prix depuis longtemps ! Les grandes banques européennes ont déjà perdu environ 90% de leur valeur boursière depuis la crise (l’action Société Générale cotait 170 euros en 2006, 25 aujourd’hui, par exemple), il ne reste donc plus grand-chose de ce côté-là. Les créanciers ont également fait en sorte de partir. La seule vraie richesse qui reste, ce sont les comptes bancaires. Ils prendront donc sur eux l’essentiel de la ponction, il ne faut pas se faire d’illusion.

Mais les comptes de moins de 100.000 euros sont-ils bien à l’abri ? Certainement pas ! Il faut bien comprendre que les comptes bancaires chypriotes de moins de 100.000 euros ont été préservés parce que l’Europe et le FMI se sont engagés à apporter 10 milliards d’euros. Si la crise devait toucher un grand pays comme l’Espagne, l’Italie ou la France, ce n’est pas 10 milliards mais plusieurs centaines qu’il faudrait mobiliser. Qui peut croire que cela sera fait ? Qui peut croire que l’Allemagne fera exploser son endettement pour sauver les comptes bancaires des Espagnols, des Italiens ou des Français ?

D’autant que ceux qui détiennent des comptes supérieurs à 100.000 euros font se dépêcher de les vider pour les répartir sur plusieurs comptes, et leur nombre va diminuer comme neige au soleil. Cette directive va aussi favoriser le bank run dès les premiers signes sérieux de crise.
En refusant de s’attaquer aux grands oligopoles bancaires et à l’opacité de leur fonctionnement, à cette logique du "too big to fail" qui encourage l’irresponsabilité, l’Union européenne évite les questions gênantes. Cette directive constitue surtout un aveu d’impuissance, et les épargnants en paieront le prix.

Par Philippe Herlin - GoldBroker
*****************************************************************
 'L'UE prépare une loi pour dupliquer la solution chypriote en cas de crise bancaire'

Alors que la troïka venait de prendre la décision de ponctionner les épargnants détenteurs de comptes totalisant plus de 100.000 euros, le président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem avait indiqué que la solution appliquée pour la crise grecque pourrait servir de modèle à l’avenir, déclenchant une tempête sur les marchés.
Peu après, il avait amendé ses propos, affirmant que Chypre avait été « un cas spécial ».  Mais Dijsselbloem ne faisait qu’exprimer ce que de nombreux eurocrates pensaient, et ils ont décidé d’en faire une loi.

Der spiegel rapporte en effet que Michel Barnier, le commissaire européen au Marché Intérieur et aux Services, prépare une loi qui permettra de mettre à contribution les investisseurs bancaires et les détenteurs de comptes bancaires avant qu’une aide de la part du Mécanisme Européen de Stabilité (MES) ne soit envisagée, a affirmé le journal allemand Süddeutsche Zeitung le weekend dernier.

La proposition de loi établit une priorité de ce qui sera fait en cas de mise en liquidation d’une banque : les actionnaires et les créanciers seront les premiers à être impactés, puis les déposants détenteurs de plus de 100.000 euros sur leurs comptes.
En outre, chaque pays devra créer un fonds de secours spécifique pour les banques qui interviendrait ensuite. Le MES ne serait sollicité que lorsque ces 3 premières mesures ne suffiraient pas à couvrir toutes le passif de la banque en difficultés. Cette loi pourrait être prête au mois de juin.
Certains s’inquiètent de l’effet désastreux que cette loi pourrait avoir sur les capitaux étrangers : « Cela mènera à une situation dans laquelle les investisseurs investiront leur argent hors de la zone euro », s’est inquiété Luc Frieden le ministre des Finances du Luxembourg, dont les propos ont été recueillis par Der Spiegel.
Jusqu’à présent, et depuis la chute de la banque Lehman Brothers en 2008, ce sont les contribuables européens qui ont dû mettre la main au portefeuille pour sauver les banques européennes, notamment la banque allemande Hypo Real Estate (HRE) et Bankia.
****************************************************************
Le PDG d’une banque Italienne demande une confiscation globale des dépôts


Les marchés, tout comme de nombreux experts, continuent de nier les ramifications de la confiscation des dépôts organisée à Chypre par le FMI, la BCE et l’Union Européenne. L’idée générale semble être que Chypre est différente, unique en son genre. C’est cette même opinion irresponsable qui était avancée lorsque la crise des subprimes montrait sa vilaine tête aux Etats-Unis, ou que la Grèce commençait à imploser en 2009.
Le PDG d’Unicredit, Frederico Ghizzoni, expliquait hier pourquoi il est ‘acceptable de confisquer les comptes épargne pour sauver les banques’. Selon lui, les épargnes qui ne sont garanties par aucune forme de protection ou d’assurance devraient pourvoir être utilisées dans le futur pour contribuer au refinancement des banques en faillite, et les dépôts non-garantis devraient être utilisés pour venir en aide aux banques si tant est que les décideurs politiques tombent d’accord.

Il a fait appel à une ‘solution commune pour l’Europe’ en expliquant que ‘l’Union Européenne devrait adopter des lois identiques dans les différents Etats-membres’. Il est même allé plus loin en demandant la coordination des confiscations de dépôts visant à sauver les banques.
La saisie les dépôts ‘est acceptable si elle devient une solution Européenne commune’, a dit Ghizzoni, 57 ans.

‘Ce que nous ne pouvons accepter est la différenciation entre pays au sein d’un même ensemble. Je suggère d’étendre cette décision non seulement à l’ensemble de l’Europe, mais également au Comité de Bâle, où tous les pays sont représentés’.

Ghizzoni est également membre de la direction de l’Institut des Finances Internationales à Washington, membre de la Conférence Monétaire Internationale de Washington et membre de l’Institut National d’Etudes Bancaires à Bruxelles. Il a participé à la réunion du Bilderberg Group en Espagne en 2010 et se rend fréquemment au sommet de Davos.
Il est important de se rendre compte que la confiscation des dépôts Chypriotes n’est pas un ‘taux de décote’ mais la confiscation des dépôts des gens – 60% des dépôts appartenant à des sociétés et à des particuliers.
Chypre n’est pas un paradis fiscal. Elle fait partie de l’Union Européenne et la majeure partie des dépôts qui y sont ouverts appartiennent à des citoyens Européens – Chypriotes, Grecs, Britanniques, Allemands, Italiens et autres.

Les dépôts Russes ne représentent que 8% du total, et seule une petite fraction de ce pourcentage représente de la ‘monnaie oligarchique’.
Cette confiscation est une attaque contre le capitalisme lui-même, quelque chose que nous ne pourrions espérer voir qu’en Corée du Nord. C’est un précédent dangereux, et ce qui devrait d’autant plus nous inquiéter est que certains appellent au même type de confiscation au Royaume-Uni, au Canada et en Nouvelle-Zélande.

Je n’ai pas de boule de cristal, mais je peux vous dire qu’en tant qu’étudiant de l’histoire économique et de l’histoire de la dette et des crises financières, cela prouve que les nations souveraines, qu’elles soient dirigées par des rois et reines ou des gouvernements élus démocratiquement, impriment de l’argent, dévaluent leur devise et exproprient des actifs.
Nous disposons aujourd’hui de puissantes institutions supranationales qui n’ont que peu d’affinités avec les entreprises et les gens ordinaires et dont les objectifs primaires sont de protéger les banques en faillite et les unions monétaires.
La confiscation des dépôts, principalement des dépôts de plus de 100.000 euros, semble plus que faisable en Europe et dans toute autre nation endettée.

Individus, familles et sociétés doivent dès maintenant diversifier leurs actifs et éviter de placer l’intégralité de leur épargne auprès d’une banque.

*********************************************************************
La dette dépassera 94% du PIB en 2014

 http://infoenvrai.blogspot.fr/2013/04/la-dette-depassera-94-du-pib-en-2014.html
************************************************************************
UBS : 353 fortunes françaises auraient été démarchées par la banque

 Procédure inédite

Ils sont « visés nommément à travers quatre demandes d’entraide administrative, adressées depuis décembre 2012 par Bercy aux autorités suisses », écrit le quotidien, qui parle d’une « procédure inédite ». Il serait déjà acquis qu’une cinquantaine d’entre eux détiennent bien un compte en Suisse, sans qu’on sache encore s’ils ont été déclarés ou non au fisc français…

« C’est vraiment la théorie du complot »

Dans cette affaire, UBS est suspectée d’avoir organisé un démarchage commercial en France avec l’objectif de proposer des placements soustrayant des fonds au fisc français. Le parquet de Paris a ouvert le 12 avril une information judiciaire, et trois responsables d’UBS France ont été mis en examen depuis. « 850 millions d’euros sont en jeu, soit le volume global des opérations financières effectuées d’UBS France vers les filiales d’UBS à l’étranger, principalement en Suisse, de 2005 à 2012″, écrit ‘Le Monde’.

Boîte noire

Le président d’UBS France a réagi à l’information dans les colonnes du quotidien : « Faire croire qu’UBS est la boîte noire du crime mondial, ça me rappelle Clearstream, c’est vraiment la théorie du complot », déclare Jean-Frédéric de Leusse. Selon lui, il n’y a pas d’infraction à la loi. « Nous coopérons pleinement avec la justice et s’il y a eu des fautes de faites, la stratégie est claire : on prend des mesures correctives et on assume ». Evoquant des fautes individuelles, le dirigeant exclut pour le moment une transaction financière avec le ministère de l’Economie afin d’éviter un procès, comme cela avait été le cas dans un dossier similaire aux Etats-Unis. « Il n’y a pas de négociations avec Bercy. Si UBS France a commis une infraction à la loi, je la reconnaîtrai. Mais ma conviction, c’est que ce n’est pas le cas », dit-il…

Source : boursier  via wikistrike
************************************************************
Nous n'en avons pas fini avec Chypre: le montant du plan de sauvetage vient de grimper de 35%


 La situation empire à Chypre, puisque le montant total du montant nécessité pour le sauvetage du système financier du pays vient de grimper de 35%, pour passer de 17 milliards d’euros à 23 milliards d’euros, rapporte le Guardian.
En cause : les fuites des capitaux qui se sont produites pendant que les dirigeants européens se mettaient d’accord sur la solution à appliquer, orchestrées par les magnats russes détenteurs de comptes chypriotes, ont été plus importantes que prévu. Du coup, les banques ne disposent plus d’autant de capitaux à confisquer. Pire, le sauvetage représente désormais plus de 100% du PIB de Chypre, puisqu’il atteint 120% du PIB chypriote (qui se monte à 18,8 milliards d’euros).
La totalité de ce supplément sera mis à la charge de Nicosie qui sera donc forcée de trouver 6 milliards d’euros additionnels pour compléter son propre sauvetage, soit près de 13 milliards d’euros au total.
Pour trouver cette somme, le gouvernement envisage de vendre pour 400 millions d’euros de réserves d’or, de renégocier les termes de l’emprunt qu’il a souscrit avec la Russie, et d’opérer des ponctions supplémentaires sur les dépôts des clients de la banque Bank of Cyprus. On évoque également un plan d’échange pour les porteurs d’obligations souveraines d’une valeur de 1 milliard d’euros, avec une « coupe de cheveux », effectuée sur le modèle de la restructuration qui a été opérée en Grèce.
 
*************************************************************************
Offshore Leaks: BNP Paribas et Crédit agricole ne sont pas épinglés par hasard
 
 L'opération transparence issue de l'exploitation des fichiers secrets de l'Offshore Leaks se poursuit. Après avoir révélé que le trésorier de la campagne de François Hollande, Jean-Jaques Augier, était actionnaire de deux sociétés offshore aux îles Caïmans, Le Monde a mis au jour vendredi le rôle joué par deux banques françaises dans l'industrie de la fiscalité offshore.
S'appuyant sur les données reçues par le consortium indépendant de journalisme d'investigation ICIJ, le quotidien du soir affirme que BNP Paribas et Crédit agricole "ont supervisé la création de très nombreuses sociétés offshore pour des clients recherchant la confidentialité et une fiscalité plus faible, dans les îles Vierges britanniques, dans les îles Samoa ou à Singapour, à la fin des années 1990 et tout au long des années 2000".
"Des montages offshore d'une incroyable complexité"
Dans le cas de BNP Paribas, le journal souligne avoir pu reconstituer 56 montages de ces sociétés, mises en place "à partir de ses filiales à Jersey et en Asie (Singapour, Hong Kong et Taïwan), aux îles Vierges britanniques, aux Samoa, aux Seychelles, à Hong Kong et à Singapour". Elle oeuvreait avec "l'aide d'un prestataire spécialisé sur l'offshore et la création de sociétés clés en main, Portcullis TrustNet, pour de riches clients se déclarant domiciliés en Asie, dissimulés derrière des prête-noms".

Quant au Crédit agricole, il "apparaît, lui aussi, très actif, en tout cas jusqu'à la fin des années 2000, avec (...) 36 sociétés créées par sa filiale suisse, Crédit agricole Suisse SA, par l'intermédiaire de ses implantations en Asie (Hong-Kong et Singapour)", ajoute-t-il.

Le Monde insiste sur ces "montages offshore qui interpellent par leur incroyable complexité. La volonté de dissimulation y est manifeste (...). On y voit des dirigeants et des actionnaires fantômes s'empiler, qui donnent pour adresse des boîtes postales dans les paradis fiscaux partout dans le monde." Cerise sur le gâteau, on trouve parmi les actionnaires de certaines de ces sociétés offshore "la filiale d'une banque suisse spécialisée dans la fourniture de prête-noms, UBS Nominees".
BNP Paribas fait amende honorable...

Face à ces accusations, BNP Paribas souligne que les documents utilisés par Le Monde sont "anciens". De fait, les informations de l'ICIJ s'arrêtent au début de l'année 2010. La banque n'en reconnaît pas moins l'existence de ces structures tout en affirmant que la moitié "ne sont plus actives aujourd'hui".

Elle affirme aussi qu'aucun Européen ne figure parmi les clients de ses filiales spécialisées dans l'offshore. La constitution de telles sociétés n'est en effet pas illégale en soi... à condition de ne pas être proposée à des clients où ces sociétés sont interdites, comme la France.
Reste que l'opacité organisée est telle qu'il est très difficile de croire la BNP sur parole. Le Monde a d'ailleurs retrouvé un client grec, donc européen, qui a bénéficié de ces services très spéciaux.
D'où l'insistance de la banque à affirmer que cette époque est révolue. "Les attentes de la société ont évolué ces dernières années, indique-t-elle dans un communiqué. BNP Paribas a revu et durci ses procédures, et s'impose aujourd'hui des obligations qui vont bien au-delà des exigences légales, par exemple en refusant d'ouvrir des comptes et des structures immatriculées dans certains pays lorsque leur propriétaire est européen". Mais ce revirement est loin de convaincre tout le monde.
... mais son passé de star des paradis fiscaux la poursuit
"Loin de s'être retirées des paradis fiscaux, les banques, premières utilisatrices de ces territoires opaques, y ont renforcé leur présence, écrit ainsi le CCFD Terre Solidaires dans une étude parue en juillet 2012. En 2010, les trois premières banques françaises cumulaient 494 filiales, contre 513 aujourd'hui. Au total, malgré leurs engagements de façade, les principalesbanques françaises de notre étude auraient actuellement au moins 547 filiales dans les paradis fiscaux."

En 2009, en effet, le G20 de Londres avait décidé une série d'actions pour soi-disant faire disparaître les paradis fiscaux. La loi française a d'ailleurs été renforcée avec une exigence de transparence accrue pour les banques. Et la BNP assurait avoir pris la décision de fermer ses filiales dans les pays inscrits sur la liste grise de l'OCDE. Problème, cette liste s'est réduite à une poignée de pays. Ce qui ne veut évidemment pas dire que les paradis fiscaux ont disparu
Le CCFD a d'ailleurs établi le palmarès des banques qui y travaillent le plus. Or qui trouvait-on en tête de ce classement en 2012? BNP Paribas avec 360 filiales dans des paradis fiscaux (25,5% du total de ses filiales dans le monde!) devant Crédit agricole (104 filiales), largement devant la troisième, Société générale (49 filiales). Retrouver les deux premières dans les fichiers de l'ICIJ ne relève donc pas du hasard complet.
C'est surtout vrai pour BNP Paribas régulièrement épinglé, ces dernières années, pour sa longue histoire d'amour avec les paradis fiscaux. En 2010, l'hebdomadaire Marianne avait ainsi levé le voile sur un produit financier commercialisé discrètement, en Suisse, au Luxembourg et à Monaco, des sicav appelées "Luxumbrella", qui permettaient d'échapper à l'imposition des bénéfices. Il a depuis été arrêté.
De son côté, Libération a retrouvé l'année dernière deux documents internes de la banque datant de 2009 et de 2010 destinés à former les "relationship managers" (conseillers clientèles) de sa division Wealth Management (gestion de fortune) à l'art compliqué des trusts, fondations et autres holdings. Et la France semblait bel et bien faire partie d'un terrain de prospection, à l'époque, relevait le quotidien.
Si BNP Paribas, comme Crédit agricole, affirment que cette époque est révolue, seules des mesures de contrôle plus ambitieuses permettraient donc de s'en assurer. Tirant les leçons de l'Offshore Leaks, le CCFD appelle ainsi à "mettre fin aux sociétés écrans en créant des registres pour les trusts et les structures juridiques opaques, en indiquant les noms des propriétaires réels". Et il veut "exiger des intermédiaires financiers, sous peine de sanctions dissuasives, qu'ils divulguent aux administrations fiscales les noms des contribuables détenteurs de comptes à l'étranger". Nos deux banques repenties en seraient-elles d'accord?

 *************************************************************************

 Autres articles ici

**********************************************************************
*****************************************************************************


mercredi 13 mars 2013

Nos amis les Géocroiseurs

Mises a jour 22/09/2013


En ce debut d'année 2013 , on ne peut pas dire que météorites et autres astéroides se soient fait discrets.. nos amis les géocroiseurs (objet céleste traversant l'orbite de notre chère planète bleu ) font de plus en plus parler d'eux... surtout depuis que le vendredi 15 février en Russie, dans la région de l'Oural, près de la ville de Tcheliabinsk une pluie de météorites a fait 1 millier de blessés.


petit listing depuis le debut de l'anneé :

 -lundi 11 fevrier: une boule de feu a été filmée entre Oufa, la capitale de la République de Bachkirie,et Orenbourg le 11 février 2013. L'événement a eu lieu à 250 kilomètres de la ville de Tcheliabinsk qui a été touchée 4 jours plus tard par une météorite.

video
coupe le son!!!!!

-une pluie de météorites le vendredi 15 fevrier près de la ville de Tcheliabinsk
 (voir video ci-dessus)

-vendredi 15 fevrier: L’astéroïde 2012 DA 14, de 45 mètres de diamètre est passer a 27 700km de la terre

-vendredi 15 fevrier au dessus des États-Unis:



-jeudi 16 fevrier: une météorite se serait ecrasée en Arabie Saoudite, sa reste a confirmé...

-mercredi 20 fevrier  Une météorite est tombée dans le golfe de Riga (Lettonie)

-jeudi 21 fevrier: 1 voir plusieurs météores au dessus de Los Angeles:

video


- lundi 4 mars: L 'astéroide "2013 EC" de 140m , est passer a 370 000KM de nous,

-samedi 9 mars: c'est au tour du cailloux "2013 ET" large de 100m , de passer a 960 000km de la terre

-23 mars 2013 au dessus des Etats-unis:
video

 -le 15 avril 2013 : L'explosion d'un météore illumine le ciel de l'Espagne.L'explosion fut si forte qu'elle fut aperçue dans presque toute l'Espagne. Le 14 avril 2013 à 23h45, un objet céleste a explosé au-dessus de la ville de Toledo, au sud-ouest de Madrid.

- le 16 avril 2013 : à 22h26, un météore a illuminé le ciel à la frontière entre la République-Tchèque, la Pologne et la Slovaquie. Le météore fut si brillant qu'il fut aperçu à plus de 250 km.


-le 21 avril 2013 : Au dessus du ciel d'Argentine :
video

- Mai 2013 a Chypre :
video

- le 14 mai 2013 Miami floride
video

-le 31/05/2013 a Taiwan
video

- le 31/07/2013 chine:
 Le 31 juillet 2013 à 2h du matin, une météorite s'est écrasée dans un village du Xinjiang, une région autonome du Nord-Ouest de la Chine, causant un trou de 3 mètres de large et de 2 mètres de profondeur
video

-le 16 septembre 2013 Tunisie
video

etc...

C'est grave docteur?

Ben non, quand on sait qu'il en tombes des milliers chaque année, mais se qui est plus 'inquiétant' , c'est l'augmentation des "bolides" entrant dans l'atmosphere..:


Nombre de bolides signalés :

2005==466
2006==515
2007==587
2008==726
2009==1,872
2010==2,538
2011==4,663
2012(~Jun 30)=2,684

Qui sont ces cheres voisins cosmiques? et ou sont-ils?

 Plusieurs groupes d'astéroides se disputent la place, nous trouvons:

 
- les Atens:  Petite famille dont les membres ont 1 taille allant de 0,2km a 1,5km, pour ceux decouverts...

-les Apollons: Famille nombreuses de 5 182 astéroïdes recenser en janvier 2013,combien en reste t-il a découvrir?..
De cette charmante tribu on peut citer: Phaéton 6,9km (l'astéroide qui a exterminé les dinosaures il y a 65 millions d'année faisait dans les 10km), Héphaïstos 5,7km , Sisyphe 8,2km , Toutatis 4,5km et tous plein d'autres joyeux lurons d'une taille fort sympatique ''

-les Amor: Famille de 3 619 astéroïdes (janvier 2013), dont les membres, pour quelques uns d'entre eux ont des dimensions assez effrayantes. le plus connu Eros 13km × 13km × 33km découvert en 1898, Ganymède 38,5km , Don Quichotte 18,5km et plein de cousins dont la taille dépasse de plusieurs fois le kilometre..

- On peut citer les Taurides : Cet essaim tire son nom de la constellation d'où proviennent les météores, à savoir la constellation du Taureau (Taurus en latin). Découvert en 1869 dans la région des Pléiades, il est composé de deux essaims. Pour les différencier, ils ont été appelés Taurides sud et Taurides nord.

Tout comme pour les Taurides sud, les étoiles filantes ont une vitesse de 27 km/s, et sont assez lentes. Elles proviennent de la comète Encke qui passe au voisinage de la Terre tous les 3 ans et 3 mois.

la comète Encke

 -  La ceinture de Kuiper : La Ceinture de Kuiper est une population de petits corps glacés, de tailles similaires à celle des astéroïdes, occupant une région en forme d'anneau dans le plan du Système solaire et s'étendant de l'orbite de Neptune (30 UA du Soleil) jusqu'à environ 100 ou 150 UA. On croit que cette population, dont les membres sont connus sous les noms divers d'"objets de la Ceinture de Kuiper", "objets transneptuniens" ou "naines de glace", est la source des comètes à courte période. Le nom de Gerard Kuiper, un scientifique americano-hollandais spécialiste des planètes, a été donné à la ceinture parce qu'il avait prédit son existence en 1951 à partir d'un travail théorique sur les origines du système planétaire. Cependant, un théoricien et écrivain irlandais, Kenneth E. Edgeworth, avait publié des arguments similaires en 1943 et 1949. La reconnaissance de sa contribution fait aussi appeler quelquefois la Ceinture "de Edgeworth-Kuiper".

La première preuve par l'observation de l'existence de la Ceinture de Kuiper fut la découverte en 1992, de l'objet faible connu sous le nom de QB1, voyageant en orbite quasi circulaire à environ 50 UA du Soleil. Environ 50 autres objets ont été trouvés sur des orbites similaires dans les années suivantes. Il a été suggéré que Pluton était le plus grand membre de la Ceinture de Kuiper.

La ceinture de Kuiper est certes trés eloignée de nous, mais rien ne prouve qu'une collision majeure dans cette région du système solaire n'entrainerait pas quelques jolis bestiaux en directions du sytème solaire interne. Et il en est de même pour le nuage de Oort (qui englobe tout le système solaire) qui se situe encore plus loin ( vraiment beaucoup plus loin^^) .

-Carte de la Nasa de 1400  asteroides qui pourraient menacer la terre:


 Les chiffres à retenir, à la fin du XXe siècle, sont les suivants :
Objets de 5 km         20
Objets de 1 km         1500
Objets de 500 m       20 000
Objets de 100 m       250 000
Objets de 50 m        20 000 000..
 
 Consequence d'une rencontre avec 1 telle objet, selon sa taille:

- On sait que l'astéroide qui s'est ecrasé dans le Yucatan au Mexique devait faire dans les 10km et qu'il a exterminé environ 90% des espèces vivantes existantes..

- Le 30 juin 1908 un objet d'une taille estimé a 70m s'est fragmenté a environ 6000km d'altitude.
resultat?: 2000km carré  de foretsont eté fauchait.heuresement que c'etait pas pres d'une metropole, je vous laisse imaginé le nombre de mort plus les dégats...


Les autres planetes du system solaire:

 - La planète Jupiter a été frappée par les débris de la comète Shoemaker-Levy 9 en 1994.


autre impact:

video



-Mars:

voici une planète qu'elle est atypique!!
elle possède les 3 plus gros cratère d'impact du système solaire :

-Hellas d'environ 2 200 km de diamètre et 9 500 m de profondeur,
-Isidis de 1200km,
-Argyre de 800 km de diamètre et 5 200 m de profondeur.

Sans compter les milliers d'impacts dans son hémisphère austral, Mars s'est fait assassiné!!! :)

 le cratère Hellas

Et en ce qui concerne son avenir ,  Il y a une chance pour que la comète C/2013 A1 (Siding Spring), découverte au début de l'année 2013, entre en collision avec elle.


  À l'heure actuelle, basée sur un arc d'observation de 74 jours, la distance d'approche entre la planète rouge et la comète pourrait être de très peu, soit à peine que 0,00073 UA, ce qui donne environ 109 200 km ! Elle passera plus proche que son satellite naturel Deimos d’environ  6000 km, qui lui, se situe à 103 000 km.

Le 19 Octobre 2014, la comète pourrait atteindre la magnitude apparente de -8,5 -8 ... ! Peut-être qu'il sera possible d’obtenir des images haute résolution grâce à la sonde de reconnaissance orbitale de Mars (MRO) .

C/2013 A1 est une comète hyperbolique qui se déplace dans une orbite rétrograde , sa vitesse par rapport à la planète sera très élevée, environ 56 km /s.  Ce genre d'événement peut laisser un cratère de 500 km de diamètre et de 2 km de profondeur.

Tout ce qui est dit ci-dessus est basé sur des mesures courantes qui seront affinées. L'orbite actuelle demeure incertaine, et oblige à prendre en compte un scénario de collision, toutefois, ce risque est faible.cela dit:

- 200 asteroides percutent Mars chaque année:
L’un des avantages d’avoir un vaisseau spatial en orbite autour d’une autre planète depuis plusieurs années, c’est la capacité de faire des observations et des interprétations sur le long terme. La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) est en orbite autour de Mars depuis plus de sept ans, et en étudiant les mêmes images à différentes périodes (en effectuant un avant-après) obtenues par la caméra High Resolution Imaging Science Experiment (HiRISE), les scientifiques de l’Université d’Arizona ont pu estimer que la planète rouge recevait plus de 200 petits astéroïdes, ou des morceaux de comètes, par an, entrainant la formation de cratères d’au moins 3,9 mètres de diamètre.
Au cours de la dernière décennie, les chercheurs ont recensé 248 nouveaux sites d’impact sur des zones de la surface martienne, à partir d’images du satellite, pour déterminer quand les cratères sont apparus. Cette estimation de 200 astéroïdes par année est basée sur un calcul du nombre trouvé dans une étude systématique d’une partie de la planète. 
La sonde spatiale a pris des photos de récents cratères sur des sites où des images avaient été obtenues par d’autres caméras et en effectuant un avant-après cela a permis d’estimer quand les impacts se sont produits. Cette combinaison a fourni un nouveau moyen d’effectuer des mesures directes du taux d’impact sur Mars. Cela mènera à une meilleure estimation de l’âge des récentes caractéristiques de Mars dont certaines sont liées à son climat changeant.

Les scientifiques ont calculé un taux pour la fréquence de la création de nouveaux cratères d’au moins 3,9 mètres de diamètre. Ce taux correspond à une moyenne de un chaque année sur chacune des zones de la surface de Mars d’à peu près deux fois la taille de l’Allemagne (2 x 357 000 km^2). Les précédentes estimations donnaient 3 à 10 fois plus de cratères par an. Elles étaient basées sur des études des cratères sur la lune et l’âge des roches lunaires recueillis lors des missions d’Apollo de la NASA dans les années 1960 et au début des années 1970.
Les astéroïdes, ou des fragments de comètes, font, en général, pas plus de 1 à 2 mètres de diamètre. Ces rochers de l’espace, trop petits pour atteindre le sol de la Terre, engendrent des cratères sur Mars, car la planète rouge a une atmosphère beaucoup plus fine. Pour la comparaison, l’impacteur Tcheliabinsk, de février en Russie, était environ 10 fois plus grand que les objets qui ont creusé ces nouveaux cratères martiens.
HiRISE a ciblé des lieux où des taches sombres sont apparues durant la période qui a précédé les images prises par la “caméra de contexte” (CTX) de la même sonde (MRO) ou à partir d’autres orbiteurs.
Ci-dessous : Ces images obtenues par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter documentent l’apparence d’un nouveau groupe de cratères d’impact sur Mars. L’image en haut à droite (mai 2011) montre une tache sombre au centre qui n’est pas présente dans l’image de gauche, prise en août de 2010. Les impacts produisent une zone de souffle apparaissant sombre où la poussière est dérangée. Les chercheurs ont enquêté sur la nouvelle tache sombre avec la caméra HiRISE afin d’obtenir une meilleure image d’un nouveau groupe de petits cratères. (NASA/JPL-Caltech/MSSS/Univ. d’Arizona)
Les estimations de la vitesse à laquelle de nouveaux cratères apparaissent servent d’étalon pour estimer l’âge de la surface exposée sur Mars ou d’autres mondes.
Le résumé de l’étude sur le site de l’Université d’Arizona consacré à la caméra HiRISE à bord de la sonde MRO : The Current Martian Cratering Rate. Annoncée sur le site le JPL de la NASA : NASA Probe Counts Space Rock Impacts on Mars.

-Notre Lune :
video

Sans même encore parlé des innombrable impact de météorite sur la Lune , La Nasa a filmé une puissante explosion de météorite sur la Lune

La Nasa a capturé les images de l'explosion d'un météorite de 40 kg sur la surface lunaire, la plus puissante jamais enregistrée par l'agence spatiale américaine en huit ans d'observation des chutes de météorites sur la Lune.
La Nasa a capturé les images de l'explosion d'un météorite de 40 kg sur la surface lunaire, la plus puissante jamais enregistrée par l'agence spatiale américaine en huit ans d'observation des chutes de météorites sur la Lune.

L'explosion, qui date du 17 mars, a provoqué un éclair dix fois plus brillant que les explosions précédemment observées, qui aurait été visible de la Terre sans téléscope, a déclaré la Nasa vendredi. Plus de 300 explosions ont été enregistrées par l'agence depuis le lancement de son programme en 2005.
Un satellite de la Nasa en orbite autour de la Lune est désormais à la recherche du cratère nouvellement formé, dont la largeur pourrait atteindre 20 mètres selon les scientifiques.
Après étude des enregistrements numériques réalisés par un téléscope automatisé, les chercheurs ont déterminé que le météorite avait un diamètre de 30 cm environ et qu'il voyageait à une vitesse de 90.000 km/h quand il s'est écrasé sur la Lune avec une puissance équivalente à cinq tonnes de TNT.
La même nuit, les caméras ont détecté un nombre inhabituellement élevé de météorites dans l'atmosphère terrestre. La plupart se consument bien avant d'atteindre le sol .

Moyen mis a disposition

De 1990 a 1997, 1 million de dollars maximum etait mis a disposition (en comptant tous les dons de tous les gouvernements). Ce qui est assez accablant!!
de nos jours, 1 peu plus est investi, mais est-ce suffisant? quand on sait que  Les astronomes estiment que le nombre de ceux qui sont proches de la Terre avoisine 1 million, mais que seulement 9.700 d'entre eux ont été découverts à ce jour...


De plus, on s'étonne que l'armée américaine ait décidé de ne plus partager ses données sur les risques de rentrées atmosphériques d'objets célestes. Aucune explication n'est donnée sur les raisons de ce revirement :
"Les informations militaires sur les astéroïdes sont désormais classifiées."
"La communauté scientifique bénéficiait depuis 15 ans des données recueillies par les satellites militaires américains, sur les objets naturels et météoritiques rentrant dans l'atmosphère terrestre, mais c'est maintenant terminé.

Une décision récente empêche désormais que ces informations soient divulguées.

Cela dit, La Russie s’organise pour intercepter les météorites qui menacent la Terre :
Le Conseil de la Fédération de Russie s’est exprimé mardi 12 Mars 2013, sur l’utilisation d’armes nucléaires contre les menaces que constituent les météorites.

 Vladimir Popovkine , chef de l'agence Roscosmos a prit la parole a la haute chambre du parlement russe.Il a  a évoqué la mise en place d’un centre d’alerte et de défense contre les menaces spatiales.
Le projet, appelé « Citadelle », coûterait environ 500 millions de $, et ne peut être mis en œuvre qu’avec l’aide d’une coopération internationale.


video

Du nouveau depuis la meteorite russe:
Le météorite de Tcheliabinsk qui avait explosé dans le ciel de l'Oural le 15 février a encouragé les chercheurs japonais à créer un « télescope de guet » spécial. Le plus grand télescope du monde permettra de localiser dans l'espace des corps de petite taille avant leur collision avec la Terre. Le développement d'un tel télescope a été annoncé par les représentants de l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise lors d'une rencontre avec les scientifiques de l'Université de Tcheliabinsk.

Les Japonais sont arrivés à Tcheliabinsk pour éclaircir des détails sur le météorite et collecter des matériaux dans le cadre du programme international de protection contre les météorites. Le groupe japonais était composé de Makoto Yoshikawa, manager du projet de lancement de la sonde Hayabusa 2, et Takashi Noritsugu, président de l'Association japonaise de la sécurité spatiale. Olga Chtchapina, secrétaire de presse de l'Université de Tcheliabinsk, raconte :
« Les chercheurs japonais ont rencontré les nôtres, ont examiné la collection de fragments du météorite et se sont rendus sur le lac Tchebarkoul dans lequel il serait tombé. Il leur était important d'établir la trajectoire du météorite et la zone où il est tombé. Pour ce faire, il faut savoir la taille du météorite. Ces étudies visent à accélérer la construction du télescope spécial qui coûtera plus de 32 millions de dollars. A présent tous se sont rendus compte de la réalité du danger de météorites. Soit dit au passage, les chercheurs japonais nous ont offert leur ouvrage récent, « Collision avec le météorite » dans lequel plusieurs chapitres ont été consacrés au météorite de Tcheliabinsk ».

Les Japonais ne sont pas les uniques scientifiques étrangers à avoir visité Tcheliabinsk suite à la chute du météorite. Peu avant, un expert de la NASA s'y est rendu.
A présent le météorite de Tcheliabinsk est parallèlement étudié par plusieurs groups scientifiques russes et étrangers. L'un d'entre eux est celui du professeur de l'Université de Tcheliabinsk Alexandre Doudorov. L'astrophysicien a eu une chance unique de voir de ses propres yeux l'explosion dans le ciel de Tcheliabinsk et la chute du météorite. Ses observations et l'étude des fragments qu'on continue de trouver dans la région de Tcheliabinsk lui ont permis de découvrir certains mystères du bolide, notamment le fait qu'il a le même âge que la Terre : 4,5 milliards d'années :

« A l'heure actuelle nous avons dans notre collection quelque 400 fragments prélevés dans différents endroits. Le plus grand fragment pesant un peu moins d'un kilo nous a été transmis par un habitant de la ville de Korkino. Nous avons étudié plusieurs vidéos : le moment de l'explosion a été très bien filmé par une caméra de surveillance insallée sur la place centrale de la ville ».
Le météorite de Tcheliabinsk dont la chute a blessé quelque 1 500 habitants de la région et dont l'onde de choc a soufflé les vitres de nombreux immeubles et même un mur d'une usine de zinc garde de nombreux mystères. Les scientifiques ont évalué sa masse à 10 000 tonnes ayant supposé qu'il s'est dispersé dans l'atmosphère grâce à quoi seules 10 tonnes sont tombées sur la Terre. Au moment actuel quelque 60 kilos de fragments ont été retrouvés.

Est-ce grave que la terre se fassent bombarder?

Tout est relatif... d'un coté, oui c'est grave que la terre se fasse bombardé, que nos civilisations disparaissent et l'être humain avec...
d'un autre coté, que fait-on de cette belle planète ou nous vivons ?
on la surexploite, on rase ses forets , brule le reste , on construit des centrale nucleaires en veut tu en voila.. on pollue les terres, ont rend infertile les terres, ou on s'en sert pour faire pousser du biocarburant, à défaut de nourriture..
Nourriture que de nos jours ont se permet meme de modifier genetiquement de sorte que les graines deviennent sterile!!!! aahhhhhhhh!! pour pouvoir en vendre chaque année, car sous brevet....
Et cela au detriment de la santé des populations.. que l'on exploite aussi, au passage..
On ne compte plus les espèces en voit d'extinction (animaux et plantes) , d'ailleurs qu'en on voit avec quelle barbarie on traite le monde animal, c'est à vomir.. vivisection , test et torture en tout genre , avez-vous déjà regarder des vidéo sur les expériences animales ? ou sur l'élevage industriel? On a plus aucun respect pour rien.. et pour nos congénères pas plus..
On compte 1 viol toutes les 8mn en france, alors dans le monde..
sans parler des meurtres et autres aggressions en tout genres, plus la manipulation auquel sont soumis les peuples par leurs états pour rester de docile esclaves modernes sans meme sans rendre compte.. car l'homme reste stupide et préfère garder les yeux fermés et son petit confort , plutot que se battre et sauver l'avenir de ses enfant..
Enfant a qui l'on ment dès leur plus tendre enfance , en leur apprenant a bien rester soumis au dogme pré-établi ou a leur FAUSSE religion..
 et puis même des fois on les vends , on les viols , on les tortures , on leurs prélèves des organes, les yeux, les reins ,on leur fait a peu près toutes les saloperies possibles ou inimaginables..
on pollue toutes les sources d'eau douce , alors que sans eau on va tout simplement mourir.
 on pollue ses océans et mers a un point inimaginable, les poissons disparaissent, on tue 100 millions de requins par an pour des ailerons , on extermine en fait tout ce qui est a notre portée dans la mer , on surpêche , on pollue les fond marins avec les dégazages , les marées noires , toute la pollution industrielle , les rejets de déchet et autres saloperies radioactives .
 le président de tepco (centrale fukushima) M. Akira Kawano, a estimé qu’il devenait techniquement impossible à son entreprise de continuer de stocker sur le site les effluents radioactifs contaminés par les réacteurs éventrés de Fukushima-Daiichi... traduction: allez hop directement dans la mer...
d'ailleurs la mer est tellement une poubelle que des mini-continents de dechet plastique (entre autre) se sont formés .
 on balance aussi tellement de rejet chimique , radioactif ,  dans l'atmosphère , que bientôt respirer de l'air saint deviendra 1 luxe...et donc pour nos "maitres" une nouvelle source de revenus plus que juteuse.. Car il ne faut pas oublier que ici bas tout se payent ! et cher...
et puis comme avec tous ça, on s'ennuie 1 peu , ben on se fait la guerre, quitte à faire mourrir des millions de personnes dans des souffrances tels que je n'ai pas de mots pour les décrire ,
ont invente tellement d'armes chimiques , bacteriologiques , biologiques , explosives , nucléaires , génétiques (ogm , vaccins , pharmaceutique..) qu'on a de quoi exterminé tout ce qui vit sur terre plusieur fois... d'ailleur, rien que le risque d'un incident nucleaire ou biologiques et tellement plus important que la probabilité forte elevée de se prendre 1 jour 1 gros cailloux sur la tête..
et tout ça au nom de leur dieu (faux dieu me gratte moins l'oreille), qu'a voulut faire croire à l'homme que le ciel , la terre et tout ce qui vit dessus était là pour servir les hommes..eux-même là pour se soumettre à leur(s) dieu(x)...

Alors , serait-ce si grave que le ciel nous tombe sur la tête? je sais pas, a vous de jugez...

video